Couvertures Horseware

Couvertures Horseware

Il y a quelques temps je vous parlais des couvertures Weatherbeeta dont j’étais très contente. Je suis d’ailleurs toujours très satisfaites des couvertures pour chevaux que j’ai de chez eux. Mais bon, vous savez ce que c’est, les couvertures il faut quand même les changer de temps en temps...

J’ai donc attaqué l’hiver dernier avec la problématique suivante : il fallait que je change ma chemise imperméable, ma couverture imperméable intermédiaire et que j’achète une couverture d’écurie pas trop chaude. Le défi me paraissait tout à fait accessible, et je ne me suis pas trompée ! L’avantage quand on travaille dans une sellerie c’est qu’on a l’embarras du choix, surtout qu’à cette époque nous venions de rentrer la célébrissime marque de couvertures pour chevaux Irlandaise, j’ai nommé Horseware.
Parce que je suis curieuse et que j’aime tester les produits que l’on vend avant de vous les conseiller, j’ai pris la chemise et les deux couvertures pour ma jument chez Horseware.

Comment je les ai choisies ?

Comme à chaque fois que l’on découvre une marque il faut un petit peu de temps pour comprendre comment elle fonctionne. Et bien Horseware c’est pareil. Voici une sorte de guide pour débutant qui, je l’espère, vous aidera à y voir clair dans le monde merveilleux de la couverture de luxe ! Parce que oui disons le franchement, on monte encore un peu en gamme avec cette marque !
On a tous déjà entendu parlé de couverture Rambo, ou chemise Amigo ? Mais quesaco ? Il s’agit en fait des noms de leurs gammes, et il en existe d’autres. Elles sont au nombre de 4 et je m’en vais vous les présenter.

La gamme Mio

C’est l’entrée de gamme de chez Horseware, idéale pour faire connaissance avec la marque sans se ruiner, ou pour les achats du genre « non mais si jamais il se met à faire un peu froid et que je viens de tondre ? » (comprendre une couverture que l’on mettra 3 jours par an et encore...).
La gamme est assez restreinte : un ou deux modèles par type de couverture. Les deniers sont souvent plus faibles que dans les autres gammes, le design épuré, les systèmes de fermeture simples et efficaces (deux sangles sur le poitrail et deux sangles croisées sous le ventre). Ces couvertures bénéficient quand même de toute l’expérience de la marque, puisque les coupes sont assez semblables à celles de la gamme Amigo dans sa version Original.

La gamme Amigo

Cette fois on monte en gamme en améliorant la qualité des matériaux : tissus plus résistants (1200 deniers pour les Amigo Bravo), le niveau des finitions est aussi plus élevé (ruban de finition, réflecteurs...). La gamme Amigo est également plus étendue, en effet on trouve plusieurs coupes : avec ou sans cou, détachable ou intégré, avec le high-neck (Wug) ou sans, du cheval miniature aux chevaux king-size, de la chemise d’écurie à la couverture imperméable très chaude (400g). Vous trouverez forcément une couverture qui répond à vos critères.

La gamme Rhino

Toujours un peu plus haut ! Bon par contre, pour la collection Rhino il faut aimer les carreaux et les imprimés écossais... C’est dommage car la gamme présente des avantages non-négligeables. En effet si ses petites sœurs sont faites en polyester la gamme Rhino introduit un nouveau matériau : le polypropylène qui permet de réduire le nombre de denier tout en conservant la solidité, l’imperméabilité et la « respirabilité » des couches inférieures. Les doublures quant à elles sont antistatiques et antibactériennes pour plus de confort pour nos chers chevaux.

Rambo Horseware

La gamme Rambo

Les couvertures Rambo représentent le haut de gamme de la marque. Des matériaux encore plus évolués : la couche extérieur n’est plus en polypropylène mais en « ballistic nylon ». C’est quoi au juste ? Difficile de trouver l’info, mais d’après la marque c’est, parmi les tissus utilisés dans la confection de couvertures, le plus solide et le plus durable du marché. La doublure est toujours antistatique, et antibactérienne EVIDEMMENT mais également « thermoliée » pour une meilleure conservation de la chaleur. La coupe elle aussi évolue un peu, tous les modèles sont pourvus de trois sangles ventrales qui augmentent le maintien et le confort. En plus de tous les cous possibles il existe également une autre coupe dans la collection Rambo, c’est en quelques sortes la couverture ultime... L’Optimo, dont l’objectif est de laisser le plus de liberté possible au cheval. Mais comment donc ? Et bien c’est tout simple ! Grâce à cet immense soufflet qui part de la 6ème vertèbre (de l’importance de très bien choisir la taille de sa couverture !!) qui permet à la partie avant de la couverture de suivre le moindre mouvement de l’avant main sans tirer sur le reste de la couverture et donc affecter l’arrière main.

Dernier plus de la gamme Rambo, certaines couvertures, les « Vari Layer » plus précisément, sont modulables. Vous pouvez donc, au gré de la météo adapter le grammage de votre couverture, astuce et espièglerie !

Bref vous l’aurez compris, plus on monte en gamme plus il y a de technique et de technologie dans les couvertures Horseware. Ce qui paraît, somme toute, assez logique finalement. Moi qui comptais vous présenter les différentes gammes en quelques lignes, il me semble que c’est raté...
Mettons maintenant fin à cet interminable suspens, qu’ai-je donc choisi ?!

Bon je vous le dis tout de suite : pas d’Optimo (cependant je ne vais pas tarder à devoir changer ma grosse couverture imperméable... à suivre donc !). Pas de Rambo imperméable non plus, je voulais vraiment tester la marque et prendre le haut de gamme ne me paraissait pas assez représentatif. N’aimant pas les carreaux il ne me restait plus que Amigo ou Mio. Comme je voulais également tester les coupes avec high-neck, enfin Wug chez Horseware, j’ai donc opté pour une chemise et une couverture Amigo Bravo Wug. Et pour la couverture d’écurie j’ai pris le classique parmi les classiques : la Rambo Stable Medium 200g. Parce que je l’ai toujours vue dans les écuries dans lesquelles j’étais et qu’elle m’a toujours fait envie.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Honnêtement je n’en ai pensé que du bien ! Ces couvertures sont parfaites pour ma jument. La coupe est très ajustée il faut donc bien choisir la taille, mais quand c’est le cas, quel bonheur ! On dirait qu’elle a été faite pour elle, elles ne bougent pas, qu’il s’agisse de la coupe Wug avec laquelle ma jument s’en donne à cœur joie dans son pré, ou de la Rambo stable avec laquelle elle n’hésite plus à se coucher. Je sais qu’en allant récupérer ma jument au box ou au pré, je la trouverai avec sa couverture exactement (ou presque) comme je lui avais mise, elles ne reculent ni ne tournent !

Autre qualité non négligeable, pour un même pouvoir « chauffant » les couvertures Horseware sont bien moins lourdes que toutes celles que j’ai pu voir jusqu’à présent. Tout ce poids en moins sur le dos (garrot) de ma jument ? Je ne peux que valider !

Sont-elles solides ? Difficile de répondre à cette question pour l’instant, car il me faudra plus d’une saison pour en juger. Pour l’instant elles sont encore comme neuves. Rien à redire sur l’imperméabilité et elles ont résisté aux jeux de ma jument et de sa copine de pré. La couverture d’écurie n’a pas bougé non plus. Mais franchement ça me paraît quand même la moindre des choses pour ce budget.

Et la coupe Wug alors ? Testée et approuvée !

À vrai dire ma jument n’a jamais eu de problème au garrot de quel qu’ordre que ce soit, pas même le moindre signe de sensibilité même à la fin d’un hiver rigoureux passé avec une énorme couverture sur le dos, bien gentiment posé sur le garrot. Je ne peux donc pas vous dire « c’est le jour et la nuit, elle me remercie tous les jours ». Mais tout ce que je sais c’est qu’elle ne manifeste rien de moins bien avec cette coupe, et que selon toute logique elle est quand même plus ergonomique (l’avancée sur l’encolure permet de répartir le poids de la couverture ou lieu de le concentrer sur le garrot). Donc si elle ne fait pas de mal, et qu’elle a été pensée pour faire du bien, je décide de la garder, en me disant qu’une autre coupe pourrait finir par créer un problème. « Mieux vaut prévenir que guérir » comme disait l’autre.

Dernier point positif de ces couvertures et cette découverte est très récente, ces couvertures se lavent très bien ! La matière de la doublure sèche très vite, et quand on en a beaucoup à laver comme moi, ça n’est pas négligeable.

Au final je pense qu’entre Weatherbeeta et Horseware c’est un peu comme un match PSG/OM, il y a des afficionados des deux côtés et on ne les fera pas changer d’avis ! Chacun ayant ses bonnes raisons d’aimer une de ces deux marques. Et puis il y a les autres, qui préfèreront les chemises d’une et les couvertures de l’autre... Bref, ceux qui regardent vraiment le match avant de choisir leur camp ;-)

Pour aller plus loin

Connexion

Mot de passe oublié ?