Les casques d'équitation

Les casques d'équitation

Les accidents liés à la pratique de l'équitation seraient le deuxième accident de la vie après ceux liés aux collisions entre véhicules et piétons. Rarement anodins, les accidents d'équitation peuvent être limités et prévenus grâce à un équipement adapté, et notamment grâce au port d'un casque d'équitation aux normes. Le casque, qui s'est substitué au terme de bombe, permet ainsi de protéger la tête du cavalier en cas de choc ou de chute. Bien heureusement, le casque reste l'un des premiers achats faits par tout jeune cavalier. Equipement indispensable à la sécurité, le casque est aussi devenu un accessoire design aux innovations technologiques de plus en plus importantes.

Découvrez notre gamme de casques d'équitation

Cliquez-ici !

Utilité du port du casque

Le port du casque est souvent vécu comme une contrainte par la plupart des cavaliers qui s'en délestent rapidement une fois devenus propriétaires. Pourtant, le casque d'équitation est indispensable à la pratique de notre beau sport en toute sécurité.

Quel que soit l'âge ou le niveau du cavalier, le risque encouru par celui-ci n'est jamais égal à 0.

Parce qu'une chute sur la tête est si vite arrivée, il est essentiel de protéger sa vie en portant un casque.

Différentes enquêtes réalisées notamment par l'Institut de Veille Sanitaire ont mis en avant les principales raisons des accidents survenus lors de la pratique de l'équitation. Elles ont démontré qu'environ 4% des accidents liés à la pratique du sport en France concernent l'équitation, soit environ 6000 personnes accidentées par an. 7 décès annuels environ seraient également liés à un accident équestre.

La plupart des accidents concernent les cavaliers amateurs, souvent dus à une chute de cheval. Seules 9 à 20% des personnes concernées par ces évènements parfois dramatiques portaient un casque. En cela, le port du casque reste essentiel !

Comment protègent-ils ?

Pour que le casque protège la tête du cavalier de façon efficace, il faut qu'il soit correctement ajusté. Il ne doit ni serrer, ni être trop large, sans quoi il n'apporterait plus aucune protection. Il est préférable de les essayer, la taille et la coupe variant selon les marques et les modèles choisis.

Il est obligatoire de porter un casque trois points qui assurera une meilleure protection. Le casque doit ainsi posséder une coque épaisse qui va empêcher la pénétration d'objets, une visière souple pour éviter les fractures du nez en cas de chute, et parfois un protège-nuque, ce dernier point étant facultatif.


Le casque 3 points, un incontournable de l'équitation sportive

Changer de bombe suite à une chute ?

Attention, suite à une chute ou à un choc important, il est fortement conseillé de changer de bombe. En effet, même si aucune fissure n'est visible à la surface de la bombe, le matériau protecteur peut avoir été endommagé, ce qui l'empêchera d'absorber correctement les éventuels chocs qui pourraient  survenir à nouveau.

Quelles sont les normes en vigueur ?

Les casques d'équitation doivent répondre à différentes certifications propres à certains groupes de pays qui sont attribuées après que des tests et des contrôles aient été effectués sur les produits. Ces tests consistent à vérifier que la sécurité apportée par le casque en question est optimale. Sont alors contrôlées les parties latérales, l’avant et l’arrière du casque, sa résistance en cas de chute et sa stabilité lors de son utilisation. Ces certifications sont révisées tous les cinq ans pour prendre en compte les améliorations et les innovations techniques intégrées dans les nouveaux produits. Il est ainsi possible de retrouver différentes normes dont la norme européenne EN 1384, la norme américaine et canadienne SEI/ASTM: F1163 et les normes anglaises BSI / BS EN 1384 KITE MARK, et INSPEC / IC Mark EN1384.

Norme européenne en 1384

Quelle que soit la marque de casque utilisée, en France chacun doit être homologué et donc répondre à la norme européenne EN 1384. Vous trouverez cette information inscrite sur une étiquette située à l'intérieur du casque. Etant en vigueur depuis 1996, cette norme a été révisée par le Comité technique européen de normalisation en 2012. Si certains pays comme la France ou l'Italie se sont satisfaits de cette nouvelle norme révisée, ce ne fut pas le cas d'autres pays comme l'Irlande ou l'Angleterre pour lesquels un renforcement de la norme était essentiel. La Commission européenne a pris le parti de ces derniers, considérant alors que la norme EN 1384 : 2012 devait à nouveau faire l'objet d'une révision portant sur une amélioration de différentes caractéristiques comme l'absorption des chocs, la stabilité du casque lors de son utilisation ou encore le champ de vision. Ce n'est qu'au terme d'une enquête publique effectuée dans les différents pays membres de l'Union Européenne et d’un travail du Comité technique européen que la norme en question sera révisée ou non, probablement au cours du dernier trimestre de l'année 2016.

Le casque "Aix Cristal", design, sécurité et rapport qualité/prix

Cliquez-ici

Le port de la bombe est-il obligatoire ?

Si le port du casque n'est pas obligatoire, les centres équestres ont néanmoins certaines obligations à respecter et sont responsables des cavaliers qui montent dans leur structure et qui utilisent leurs installations. Les centres équestres ont donc pris l’initiative de rendre le port du casque obligatoire au sein de leur structure pour se préserver en cas de problème et pour prévenir d'éventuels accidents. La responsabilité pénale du dirigeant du centre équestre peut en effet être engagée si un accident survient alors que le cavalier ne portait pas de casque. Si des cavaliers majeurs qui montent sans pour autant prendre de cours et ne sont donc pas encadrés, souhaitent monter leur cheval sans casque, ils le peuvent. Pour se décharger, le centre équestre a alors la possibilité de faire signer une attestation aux cavaliers en question qui reconnaissent par la présente être conscients des risques encourus.

Si le port du casque devient une règle incontournable dans la grande majorité des centres équestres, les cavaliers qui pratiquent certaines activités équestres telles que le dressage ou la randonnée se passent bien volontiers du port du casque au profit d'autres coiffes caractéristiques de leur discipline. Le chapeau est par exemple toujours autorisé sur le rectangle de dressage pour les cavaliers majeurs dont la monture a plus de 7 ans.

Pour les disciplines comme le CSO, le concours complet (sauf dressage), le para dressage, l'endurance et l'attelage (sauf pour les adultes qui sont dans une autre section que la E), le port d'un casque homologué est obligatoire. Le Reining et la voltige échappent à cette règle, tout comme le dressage.

Chaque cavalier, quel que soit son niveau, doit garder en tête qu'il monte un animal vivant dont les réactions sont parfois imprévisibles, même lorsque ce dernier est réputé être calme et placide. Il est donc fortement conseillé de monter à cheval muni d'une bombe d'équitation. Il est de plus en plus de mise dans tous les sports à risque comme les sports de glisse : skate, ski, snowboard... et cette tendance permettra de diminuer le nombre d'accidents et de permettre aux sportifs de pratiquer leur discipline sans prendre de dangers inconsidérés.

Les types de casques utilisés en fonction de l'activité pratiquée

Les modèles de casques sont très nombreux sur le marché et diffèrent notamment selon les disciplines pratiquées, bien qu'ils aient tous les mêmes objectifs de protection, de légèreté ou encore de design. La fabrication des casques ne répond qu'à une seule norme en Europe : l'EN 1384. Aucune discipline ne peut donc avoir une exigence particulière par rapport à une autre, ceci signifiant alors que tout casque peut être utilisé dans n'importe quelle discipline équestre.

Le choix d'un casque déterminé pour la pratique d'une activité précise ne peut donc être fait qu'en fonction du design extérieur et éventuellement de ses innovations technologiques. En effet, un casque aéré sera plus adapté à la pratique du CSO qu'un casque ne possédant aucune aération.

bombe gpa speed air EVO
Les nombreuses aérations de la bombe GPA speed air EVO+ permettent une excellente ventilation, même par temps chaud

Le casque de dressage sera par exemple choisi en fonction de son design extérieur, de ses matières nobles et de ses finitions.

Le casque de CSO sera quant à lui surtout choisi pour sa légèreté et pour ses nombreuses aérations, bien que le design soit un critère de plus en plus important.

Enfin, le casque de polo, très reconnaissable de par sa forme caractéristique, sera choisi pour son design et pour la couleur du tissu qui le recouvre entre autres.

Les innovations technologiques

Si les bombes n'étaient pas prisées pour leur esthétisme, les casques le sont bien plus. En effet, grâce à leurs matériaux de conception, ils sont à la fois plus légers et mieux aérés, de sorte qu'ils sont bien plus discrets que leurs homologues.

A la fois accessoire de mode et outil de protection, le casque combine aujourd'hui de véritables innovations technologiques.

En effet, le casque est l'un des équipements équestres qui a le plus évolué depuis sa création. De nombreuses fonctionnalités ont été intégrées aux casques pour les rendre plus confortables et plus beaux notamment. Les casques sont aujourd'hui dotés de ventilations permettant de diminuer les sensations d'échauffement, principalement lors de la pratique de disciplines comme l'obstacle ou l'endurance.

Il est également possible de trouver des casques à tour de tête réglable comme le casque AIRCOOL et des casques à tour de tête unique. Si le premier est plus adapté aux enfants grâce à sa molette qui permet d'en régler la largeur pour suivre la croissance de l'enfant, le second est davantage utilisé par les cavaliers adultes. Ce type de casque est plus stable et plus confortable lorsqu'il est parfaitement adapté à la tête de la personne qui en a l'usage.

Molette de reglage casque cso
La molette de réglage arrière permet d'optimiser le confort et la stabilité du casque sur l'enfant et l'adulte

Les casques sont généralement garnis d'une mousse ou d'un autre matériel capable d'être comprimé en cas de chute. C'est grâce à ce matériau que la tête du cavalier est protégée lors d'une chute puisqu'en cas d'impact, la mousse réduit le choc en se déformant pour s'adapter à la forme du crâne.

Certains casques disposent d'une doublure amovible permettant de la nettoyer, chose qui peut s'avérer utile notamment en période de fortes chaleurs.

Pour un effet de style, certaines marques comme Antarès ou Samshield proposent de personnaliser son casque. On peut alors choisir un modèle totalement adapté aux tendances actuelles ou à ses propres goûts.

Les casques onéreux, synonyme de protection optimale ?

Certaines marques proposent des casques d'équitation particulièrement onéreux tels que GPA, Antarès ou Samshiel par exemple. Bien que ces prix puissent paraître indécents, ils trouvent leur explication dans les matières premières et dans les technologies intégrées aux produits. GPA par exemple fait de la sécurité de la tête des cavaliers sa priorité en prônant une conception particulière et une procédure permettant d'atteindre un niveau de sécurité excellent. N'oublions pas que ce constructeur est à l'origine un concepteur de casques pour motards, ce qui en dit long sur son expérience.

Il n'est toutefois pas obligatoire d'avoir un budget conséquent pour s'offrir un casque suffisamment performant pour protéger sa tête en cas de chute ou de choc. En effet, un casque discount vous protègera de la même façon qu'un casque plus onéreux s'il est homologué et certifié.

L'avantage des casques onéreux de grande marque réside principalement dans le confort qu'ils offrent et dans les technologies qu'ils détiennent. Certains, comme chez Samshield, sont garantis "à vie" : ils remplacent gratuitement la partie absorbante du casque en cas de chute, il s'agit donc d'un investissement amorti sur de nombreuses années.

casque equitation samshieldLa marque de casques Samshield propose une garantie à vie ainsi que de nombreuses options et technologies innovantes, ce qui relativise le coût d'achat initial assez élevé.

Les gammes de prix

Les prix dépendent tant de la marque du casque choisi, que de la qualité de ses matériaux de conception.

Pour un casque classique, il faut compter entre 65 et 80€ si on opte pour un produit de marque Choplin, et entre 295 et 600€ si on préfère un casque de marque Antarès.

En choisissant un casque aéré, il faudra compter entre 70 et 110€ pour la marque CSO, entre 330 et 600€ pour la marque italienne Kep, ou encore entre 250 et 1700€ pour un casque de marque Samshield.

Si le choix se porte sur un casque réglable, il faudra compter entre 50 et 390€ pour la marque Casco, entre 150 et 350€ pour la marque LAS, entre 60 et 450€ pour la marque Uvex, et jusqu’à 800€ pour la marque Antarès, voire plus si le casque est personnalisé.

Focus sur les principales marques de casques d'équitation

Différentes marques célèbres et reconnues sont plébiscitées par les cavaliers, telles que GPA, Samshield, Uvex, Casco, HKM, Antarès, Choplin ou encore LAS. Le choix d'un casque parmi ces dernières est effectué en fonction de ses goûts, de son budget, mais aussi de sa taille.

casques equitation GPA

La marque GPA par exemple commercialise de nombreux casques de très bonne qualité et ce pour la pratique des différentes activités équestres qu'il est possible de pratiquer. Les casques GPA font partie des premiers à avoir été homologués comme il se doit par la Norme européenne EN 1384. La marque cherche sans cesse à développer ses produits pour qu'ils respectent la règlementation en vigueur et qu'ils soient sécurisants tout en alliant confort et esthétisme. Pour cela, elle ne fait appel qu'aux fournisseurs des meilleures matières premières du marché et profite de cavaliers professionnels qu'elle sponsorise pour tester ses produits sur eux. Ces cavaliers professionnels interviennent alors en tant que conseillers techniques, leurs avis positifs étant nécessaires au lancement de la production en série des nouveaux produits de la société.

casques equitation antares

Antarès, sellier de prestige, s'est également lancé dans la conception de casques, tel que le casque personnalisable. Il est alors possible de modifier la coque, les couleurs ou encore le bandeau pour en faire un véritable accessoire de mode aux couleurs de son club ou tout simplement correspondant à ses goûts. En raison de son succès, Antarès a été labellisée "entreprise du patrimoine vivant" en 2008.

casques equitation samshield

Créée en 2005, la grande marque française Samshield est spécialisée dans la commercialisation de casques, mais aussi de vêtements et de gants. La marque propose un service après-vente très appréciable en cas de choc ou de chute puisqu'elle propose l'échange ou la réparation du casque abîmé sur devis, à des tarifs spécifiques.

casco equitation

Célèbre marque allemande fondée en 1989, Casco crée et commercialise des lunettes et des casques indispensables à la pratique de l'équitation mais également d'autres accessoires liés au cyclisme et au ski notamment. Très impliquée dans la cause animale, Casco a également développé un refuge pour animaux en Hongrie. Autre marque allemande, Uvex fournit les mêmes services puisqu'elle est elle-aussi spécialisée dans la vente de lunettes de protection et de casques d'équitation.

casques equitation CSO

Initialement CSO commercialisait principalement les équipements en cuir : bridons, enrênements, sangles… La politique de la marque s’est ensuite intéressée aux cavaliers. Ils sont notamment les créateurs du pantalon Atlanta, modèle classique parmi les classiques. Ils ont ensuite lancé plusieurs modèles de casques, le succès ayant atteint son apogée avec le lancement du casque CSO Aix que l’on peut voir dans tous les clubs, et sur des cavaliers de tous niveaux.

Depuis 1974, la marque italienne LAS fournit des casques et autres accessoires équestres dans le domaine de l'endurance et du horse-ball.

Enfin, la marque Choplin offre une sélection de casques d'équitation de qualité innovants qui allient à la fois élégance et confort.